Accueil » Peut-on prévoir la couleur des yeux de bébé ?
Les enfants

Peut-on prévoir la couleur des yeux de bébé ?

Connaître le sexe de son futur enfant est aujourd’hui aisé pour les parents qui le souhaitent. Si la question fille ou garçon trouve facilement sa réponse, qu’en est-il pour la couleur des yeux de votre futur bébé ? A la naissance, tous les bébés ont les yeux de couleur grise ou bleu, mais elle est rarement définitive, ce n’est qu’après quelques mois que vous serez fixé.
Est-il possible de prévoir la couleur définitive des yeux de ses enfants avec certitude ?
Suivez-nous dans les méandres du patrimoine génétique, porte d’entrée pour tenter de découvrir de façon anticipée quelle sera la couleur des yeux de vos chers bambins.

Quelle est la couleur des yeux la plus rare ?

Vous ne serez certainement pas surpris d’apprendre que les yeux de couleur marron sont les plus répandus, puisque pas moins de 80% de la population mondiale est regroupé derrière cet étendard. Viennent ensuite les yeux bleus représentés par environ 10% de la population, devant les yeux noisette avec seulement 5% des individus et enfin les yeux verts avec environ 2%.
Alors, le grâal de la rareté est-il représenté par un iris vert ? Pas si sûr, si l’on considère le cas de la célèbre actrice américaine, Elisabeth Taylor et ses sublimes yeux… améthyste !
Le mariage de pigments rouges et bleus de ses yeux furent l’écrin de cette rarissime couleur bleu-violet.

La couleur des yeux est-elle une question de génétique ?

A peine votre nouveau né a-t-il ouvert les yeux sur son nouveau monde, que parents et grands-parents jouent au jeux des ressemblances. Le petit ange se trouve en peu de temps affublé des différentes caractéristiques familiales, telles que le front de son papa, la forme des yeux de sa grand-mère et la couleur de ceux de sa maman.
S’il est vrai que la couleur des yeux se transmet de génération en génération, les variations génétiques peuvent parfois aboutir à des résultats surprenants.
La partie colorée de l’oeil est l’iris, une fine structure contrôlant le diamètre et la taille de la pupille.
Que les yeux soient bruns, bleus ou verts, leur couleur est déterminée par les traits génétiques transmis aux enfants par leurs parents. Le patrimoine génétique d’un parent détermine la quantité de mélanine au sein de l’iris de l’oeil de son enfant.
La mélanine est un terme générique désignant des pigments biologiques foncés dont le type et la concentration détermineront la couleur des yeux ou des cheveux.
Lorsque la concentration en mélanine brune est élevée, les yeux seront bruns, alors que dans le cas d’un faible niveau, les yeux seront bleus. Cette règle générale ne peut expliquer la couleur de nos yeux, une variation génétique pouvant rendre caduque ce raisonnement, ainsi un enfant né de deux parents aux yeux bleus pourrait arborer des yeux de couleur marron.

Quelques bases de génétique

Lors de la fécondation, le génome du futur bébé se constitue grâce au savant mélange des chromosomes provenant de son papa et de sa maman, chaque parent transmettant 23 chromosomes.
Les chromosomes, qui contiennent les gènes, sont en fait le support de l’information génétique, celle qui sera transmise des cellules mères aux cellules filles lors de la division cellulaire.
Une région du chromosome 15 joue un rôle important dans la détermination de la couleur des yeux. Les gènes nommés OCA2 et HERC2 sont situés dans cette région et jouent un rôle important dans la sélection des couleurs oculaires.
Le gène OCA2 contrôle 75% de la couleur des yeux.
Individuellement, chaque chromosome contient à la fois, les gènes du père et de la mère, il existe donc deux versions de chaque gène. Les gènes ne se mélangeant pas, ils ne peuvent donc être visibles tous les deux. Par conséquence, un gène s’exprimera, le gène dominant, alors que l’autre passera inaperçu, c’est le gène récessif.

A quel âge les yeux de bébé auront-ils leur couleur définitive ?

A la naissance, l’ensemble des nourrissons ont des yeux bleus-gris. L’oeil ne possédant pas encore de pigment à cet âge, la couleur est alors déterminée par la couche profonde de l’iris qui est bleue (sauf pour ce qui concerne les Africains et les Asiatiques dont l’iris est brun).
Durant les premiers mois de son existence, les cellules pigmentaires de l’iris de l’enfant vont se charger en couleur, mais la couleur ne sera définitive que vers l’âge de 8 ou 9 mois.
La couleur des yeux est répartie en trois catégories, chacune comportant bien sûr des nuances en son sein : les yeux bruns, les yeux bleus et les yeux verts.

La génétique a sa logique et… ses exceptions !

Présager la couleur des yeux de ses enfants revient à suivre des logiques définies, mais les surprises peuvent être de mise… Ainsi, s’il est possible de jouer au jeu des pronostics avec une certaine réussite, déterminer la couleur future des yeux d’un bébé ne peut-être fiable dans 100% des cas.
Certains éléments factuels peuvent nous aider à y voir plus clair, explications. Le gène brun est dominant par rapport au gène bleu, ainsi si une personne est porteuse de l’allèle brun et de l’allèle bleu, elle aura très certainement les yeux bruns, mais elle peut fort bien transmettre l’allèle bleu à ses enfants. Dans cette hypothèse, si le papa est dans le même cas, les probabilités d’avoir un enfant aux yeux bleus n’est pas négligeable.
Si les deux parents sont porteurs d’un gène brun, celui-ci étant dominant, votre enfant aura 75% de chance d’avoir les yeux bruns. Si par contre les parents transmettent un gène récessif bleu ou vert, bébé aura alors 19% de chance d’avoir les yeux verts et 6% les yeux bleus.
Outre les allèles de couleur, d’autres facteurs peuvent intervenir comme la répartition des pigments ou la présence d’autres pigments, comme le jaune ou le rouge, ce qui explique les innombrables nuances existantes… à l’image des yeux de Liz Taylor.
Une affaire de génétique explicite mais aux résultats pas toujours logiques !

Un tableau de probabilités pour faire vos prévisions

Dépourvue d’absolue certitude, la génétique nous fait pénétrer de fait dans le monde des probabilités, une aide scientifique permettant de définir un pourcentage de chance, mais en aucun cas une garantie…

Quelques exemples de probabilités :

  • Bébé aura les yeux bruns si… :
    • Si les deux parents ont les yeux bruns, bébé aura les yeux bruns dans 75% des cas. Il pourra cependant avoir les yeux bleus ou verts s’il hérite du patrimoine génétique de ses grands-parents.
    • Si un seul des deux parents a les yeux marrons, bébé aura une chance sur deux d’avoir les yeux de cette même couleur.
    • Si aucun des deux parents n’a les yeux marrons, bébé n’aura que 1% de chance d’avoir les yeux marrons.
  • Bébé aura les yeux bleus si… :
    • Si les deux parents possèdent les yeux bleus, bébé aura 99% de chance d’avoir un iris bleu azur !
    • Si un seul parent a les yeux bleus, l’enfant aura une chance sur deux de les avoir lui
    • aussi.
    • Si aucun des deux parents n’a les yeux bleus, il existe toutefois une probabilité que bébé est tout de même les yeux bleus, environ 6% de chance.
  • Bébé aura les yeux verts si…:
    • Si papa et maman ont les yeux verts, votre futur petit mannequin aura 75% de chance d’arborer de magnifiques yeux verts.
    • Si un seul des deux parents possède des yeux verts, le bébé aura 50% de chance de voir son iris coloré en vert.
    • Cependant, si un parent a les yeux marrons et l’autre les yeux verts, l’enfant a davantage de chance d’avoir les yeux marrons.
    • Si aucun des deux parents n’a les yeux verts, mais les yeux marrons, bébé n’aura que 19% de chance d’avoir les yeux verts.
    • Si les deux parents ont les yeux bleus, il n’existe que 1% de chance que l’enfant ait les yeux verts.

Les anomalies génétiques…

Différentes anomalies peuvent jouer sur le regard et le rendre plus intrigant, qu’il s’agisse des yeux bicolores ou des yeux vairons par exemple, ceci étant dû à des mutations génétiques.
Les tâches dans le regard sont pour leur part redevables à un trouble de la pigmentation, avec une concentration plus importante à certains endroits de l’iris qu’à d’autres.
Enfin, les troubles de la pigmentation peuvent prendre la forme d’une absence de pigmentation, il s’agit de l’albinisme dont les probabilités de survenue sont extrêmement faible, soit 0,005%.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Vote comptabilisé : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à l'évaluer

Catégories

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Les mieux notés :