Accueil » Microscopie spéculaire
Fiches Examen

Microscopie spéculaire

De quoi s’agit-il ?

La microscopie spéculaire constitue la technique de référence concernant l’exploration de l’endothelium cornéen, dont le rôle est le maintien de la transparence cornéenne.
Cet examen permet l’analyse qualitative et quantitative de cette couche unicellulaire de la face postérieure de la cornée à des fins prédictives ou de simple surveillance.
Les cellules constituant cette couche tapissant la face postérieure de la cornée ne se régénérant pas, la densité cellulaire endothéliale se réduit lorsqu’on avance en âge ou suite à différentes pathologies. En cas de déficience importante, les cellules restantes vont se déformer de façon à recouvrir la face postérieure de la cornée. Néanmoins, plusieurs zones dépourvues de ces cellules peuvent apparaître allant parfois jusqu’à nécessiter une greffe de cornée.
Les techniques de microscopie spéculaire sont au nombre de deux, selon qu’il y ait ou non contact avec la cornée :
La microscopie endothéliale sans contact est réalisée à l’aide d’un microscope grand champ. L’examen est facilement réalisable et sans inconfort mais il ne permet d’observer qu’une partie limitée de l’endothélium.
La microscopie endothéliale avec contact se réalise soit à l’aide d’un verre de contact, soit d’un microscope spéculaire entrant directement en contact avec la cornée. Plus complexe à mettre en oeuvre, cette technique permet cependant l’obtention d’une image grand champ d’où son intérêt particulier.

Indications

Cet examen est fréquemment utilisé afin d’évaluer la fragilité de l’endothélium cornéen, soit pour poser le diagnostic d’un vieillissement endothélial, soit en amont d’une intervention chirurgicale endoculaire, le plus souvent un bilan préopératoire de la chirurgie de la cataracte, par crainte d’une décompensation durant la phase opératoire.
D’autres indications peuvent se référer à cet examen comme un bilan de chirurgie réfractive cornéenne, un suivi de glaucome ou encore une surveillance des greffes de cornée.

Déroulement de l’examen

L’examen est réalisé en position assise et n’est pas douloureux. La tête est appuyée sur une mentonnière et le patient doit fixer une source lumineuse. Il est conseillé au patient de cligner plusieurs fois des yeux avant la réalisation des clichés photographiques de la cornée afin d’améliorer la qualité du film lacrymal de celle-ci et donc des résultats obtenus. Aucune préparation particulière n’est requise, ni de dilatation pupillaire, le patient n’a donc pas besoin d’un accompagnant.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Vote comptabilisé : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à l'évaluer

Catégories

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Les mieux notés :