Accueil » Examen ophtalmologique : OCT ou tomographie à cohérence optique
Examen et traitement

Examen ophtalmologique : OCT ou tomographie à cohérence optique

Inventée en 1993, mais généralisée à partir des années 2005/2008, la tomographie en cohérence optique (OCT pour Optical Coherence Tomography) a la particularité de permettre l’étude de la cornée, de la rétine et du nerf optique de façon rapide et non invasive en prenant des images de grande qualité et à haute vitesse, ce qui permet de détecter précocement les différentes pathologies oculaires.

Savez-vous comment se déroule l’examen ? Quelles sont ses indications ou ses effets secondaires ? Est-il pris en charge par la Sécurité Sociale ? Monoeil vous dit l’essentiel de ce que vous devez savoir sur cet examen en haute définition.

La tomographie à cohérence optique ou OCT : de quoi s’agit-il ?

La tomographie à cohérence optique s’articule autour d’une onde électromagnétique, composée d’une longueur d’onde proche de l’infrarouge, qui est envoyée dans les tissus qui diffusent la lumière, avec une résolution de l’ordre du micromètre. La réflexion du faisceau lumineux sur les tissus de l’oeil permet la capture d’images tridimensionnelles. Ces dernières seront ensuite analysées de façon à réaliser une image en coupe nette de l’oeil où les différentes couches rétiniennes, ainsi que leur vascularisation, seront bien visibles.

Le coût de l’investissement de ce matériel haut de gamme ayant considérablement baissé depuis quelques années, il équipe désormais nombre de cabinets d’ophtalmologues français, à tel point que la France possède aujourd’hui l’un des meilleur taux d’équipement OCT en Europe.

Comment se déroule un examen OCT ?

Prescrit par un ophtalmologue, cet examen OCT peut être réalisé au sein même du cabinet de votre médecin s’il est équipé, à l’hôpital, dans un centre d’imagerie spécialisé ou chez un orthoptiste.

La dilatation des pupilles par instillation de gouttes de collyre n’est pas systématique mais généralement nécessaire pour l’obtention de clichés qualitatifs.

L’examen en lui-même ne dure pas plus de 2 minutes par oeil et doit-être pratiqué sur les deux yeux. Durant l’examen, le patient est assis confortablement, le menton posé sur la mentonnière de l’OCT et le front appuyé contre un support. Le patient doit simplement fixer une mire lumineuse centrale via l’objectif alors qu’un faisceau proche de l’infrarouge va venir balayer sa rétine. Le praticien pilote l’appareil depuis son écran de contrôle, analyse les images et ajuste les paramètres tout en sélectionnant les zones de la rétine ou de la macula qui l’intéressent. La visualisation de la rétine se matérialise par des vues 3D qui sont en fait des reconstructions informatiques dont l’échelle est fortement modifiée. Seul un professionnel est en capacité d’interpréter les résultats de cet examen OCT.

Quelles sont les indications de la tomographie à cohérence optique ?

L’OCT permettant, comme nous venons de le voir, d’observer les différentes couches composant la rétine ainsi que leur dégradation éventuelle, est parfaitement indiqué pour l’aide au diagnostic ainsi que le suivi des pathologies rétiniennes.

Ainsi les indications de l’OCT sont elles relativement nombreuses :
• Concernant la rétine, l’examen OCT va permettre l’obtention d’images en coupe des tissus du fond d’oeil ce qui est essentiel dans le dépistage, le diagnostic ainsi que le suivi de la dégénérescence maculaire liée l’âge ou DMLA, des rétinopathies diabétiques ou autres occlusions vasculaires. Dans le cas des DMLA, l’OCT permet d’affiner le diagnostic entre une DMLA atrophique (dite sèche) et une DMLA exsudative (dite humide).
• Au niveau du nerf optique, l’OCT, en mesurant l’épaisseur des fibres nerveuses, permet un suivi des glaucomes, maladie dégénérative du nerf optique entraînant une destruction progressive des fibres de la rétine.
Enfin, pour ce qui concerne la cornée, l’OCT va permettre d’effectuer la mesure de son épaisseur ainsi que la vérification de sa topographie dans l’objectif de pouvoir déceler la moindre anomalie.

Autre indication importante de la tomographie à cohérence optique, la détection d’une éventuelle rétinopathie ou maculopathie diabétique pouvant avoir de graves conséquences chez les patients souffrant de diabète de type 1 ou 2.

Précautions à prendre et contre-indications

Les seules précautions à prendre sont liées à la dilatation pupillaire si tel est le cas.
L’altération de la vision, due au collyre agissant entre 2 et 4 heures, il sera préférable de se faire accompagner par un proche sur le lieu d’examen afin de ne pas avoir à conduire ou à rentrer seul chez soi.

Il n’existe pas de contre-indications formelles liées à la réalisation d’un OCT.
Seule parfois une forte cataracte ou des paupières qui se ferment par reflex peuvent rendre l’examen délicat, mais en aucun cas déconseillé.

Coût et prise en charge de l’OCT

En moyenne le coût d’un OCT fond d’oeil est d’environ 70 euros, le remboursement par la Sécurité Sociale ayant lieu sur la base de 70% comme pour tout examen d’imagerie médicale, le complément est souvent pris en charge par la mutuelle.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Vote comptabilisé : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à l'évaluer