Accueil » Conjonctivite : symptômes, causes et traitements
Pathologie des yeux

Conjonctivite : symptômes, causes et traitements

Vous avez l’oeil rouge, larmoyant, une vision quelque peu brouillée et les paupières enflées qui vous démangent ?
Peut-être avez-vous contracté une conjonctivite, pathologie très fréquente de l’oeil constituée par une inflammation de la conjonctive.
Bien que fréquente et bénigne, la conjonctivite doit être prise au sérieux et correctement traitée afin d’éviter des complications possibles.
Monoeil fait le point pour vous sur cette maladie banale pouvant avoir des origines diverses. Suivez le guide !

Qu’est-ce que la conjonctivite ?

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, cette membrane transparente qui recouvre l’intérieur des paupières ainsi que le blanc de l’oeil.
Pouvant avoir des causes diverses, la conjonctivite peut être virale, bactérienne, allergique ou irritative.

Quels sont les symptômes de la conjonctivite ?

Certains symptômes sont communs à toutes les formes de conjonctivite, tel que la rougeur de l’oeil ou une vision brouillée mais toujours sans altérer notre acuité visuelle.
Selon les différentes causes d’inflammation, des symptômes complémentaires peuvent faire leur apparition :
• une sensation de gêne ou d’irritation, comme la présence de grains de sable,
• un écoulement de l’oeil pouvant-être consistant et purulent ou au contraire clair et fluide,
• des paupières enflées générant des démangeaisons pouvant-être collées le matin au réveil.

Quelles sont les causes de la conjonctivite ?

Comme nous l’avons vu précédemment, la conjonctivite peut avoir différentes causes, et lorsqu’elle est d’origine virale ou bactérienne, elle est contagieuse.

  • La conjonctivite irritative ou par allergie de contact : la conjonctivite par irritation est générée par le contact survenu entre l’oeil et un produit irritant tel qu’un conservateur présent dans un collyre, dans un liquide d’entretien des lentilles de contact ou encore dans un shampoing. L’oeil rougit, démange, mais ne sécrète pas de liquide purulent. Dans ce cas de figure, les deux yeux ne sont pas forcément touchés.
  • La conjonctivite virale : très fréquente, surtout chez les enfants, la conjonctivite virale présente des symptômes similaires à ceux générés par l’irritation, auxquels se rajoute fréquemment un écoulement de fluide claire et limpide. En outre, cette conjonctivite, due à un virus, touche souvent les deux yeux, excepté en cas d’herpès ou la conjonctivite peut n’atteindre qu’un seul oeil. Quels sont les virus provoquant cette pathologie ?
    • Tout d’abord les virus relevant des maladies éruptives de l’enfant. Citons par exemple la rougeole ou la rubéole.
    • Les adénovirus, très contagieux, sont souvent à l’origine d’épidémies de conjonctivite au sein des collectivités. Cette forme de conjonctivite est parfois associée à une rhino-pharyngite.
    • Notons enfin le virus de l’herpès labial qui lui aussi peut provoquer une conjonctivite, souvent accompagnée d’une atteinte de la cornée.
  • La conjonctivite bactérienne : beaucoup moins fréquente, cette forme de conjonctivite, due le plus souvent à un streptocoque ou un staphylocoque, n’affecte généralement qu’un seul oeil, tout au moins au début. Les symptômes se traduisent par une irritation et le sentiment d’un corps étranger dans l’oeil. Les paupières peuvent également être enflées, collées par des sécrétions purulentes, principalement au réveil.
  • La conjonctivite allergique : elle touche les deux yeux simultanément, qui démangent, gonflent et deviennent larmoyants. Apparaissant souvent au printemps, elle survient chez une personne allergique après un contact avec un allergène, qu’il s’agisse de pollens de graminées, d’arbres ou encore d’herbacées.
  • La conjonctivite à inclusions ou conjonctivite à Chlamydia trachomatis. : il s’agit d’une infection oculo-génitale par transmission directe (nouveau-né lors de l’accouchement), sexuelle ou par exemple dans les piscines insuffisamment chlorées. L’oeil est rouge et collé par un écoulement mucopurulent provenant des follicules tarsiens des paupières supérieures et inférieures. On parle alors de pannus. Le traitement repose sur des antibiotiques systémiques.

Quels sont les traitements de la conjonctivite ?

Lorsqu’on évoque le traitement de la conjonctivite, il serait plus adapter de parler des traitements, parce que ceux-ci diffèrent en fonction de la cause :

  • Concernant les conjonctivites allergiques, il est nécessaire de rechercher quels sont les allergènes en cause pour commencer par éviter de s’y exposer. Ensuite un collyre à base d’antihistaminiques suffit généralement à traiter la pathologie.
  • Pour les conjonctivites irritantes, un rinçage abondant à l’eau claire devrait suffire à éliminer les traces de la substance irritante et faire disparaître le problème sous 24 heures. Eventuellement, des larmes artificielles permettent de diminuer l’irritation si le patient souffre de sécheresse oculaire.
  • En présence d’une conjonctivite virale, il n’existe pas de traitement approprié. Un nettoyage régulier de l’oeil à l’aide d’un sérum physiologique qui sera ensuite essuyé avec une compresse stérile ou un mouchoir jetable. Dans l’hypothèse où vous seriez atteint par le virus de l’herpès, votre praticien pourra vous prescrire des médicaments antiviraux.
  • Enfin, face à une conjonctivite d’origine bactérienne, un sérum physiologique associé à un antiseptique est suffisant dans la plupart des cas. Dans les cas les plus sérieux – photophobie, oedème de l’oeil et des paupières, sécrétions purulentes ou baisse de la vision – un collyre antibiotique pourra être prescrit.

Comment prévenir la transmission d’une conjonctivite virale ou bactérienne ?

Les conjonctivites d’origine virale ou bactérienne, sont très contagieuses.
Quelques précautions et gestes élémentaires sont donc indispensables pour éviter de transmettre le germe ou tout simplement pour ne pas contracter la maladie :

  • Eviter de se frotter les yeux. L’inflammation ne pourrait qu’en être aggravée et nos mains porteuses du germe pourraient aisément contaminer d’autres personnes.
  • Penser à se laver les mains fréquemment au cours de la journée.
  • Changer serviette et gant de toilette chaque jour jusqu’à complète guérison. Ce conseil peut également s’appliquer à vos draps de lit et taies d’oreiller, eux aussi susceptibles de transmettre l’infection.
  • Pour les femmes, n’hésitez pas à jeter vos produits de maquillage s’ils ont été en contact avec vos yeux durant la période où vous étiez atteintes de conjonctivite.
  • Suivez les conseils de votre opticien ou ophtalmologue relatifs à l’entretien de vos lentilles de contact. En cas de doute, jetez les solutions, étuis et lentilles potentiellement contaminés.

Quelles sont les complications éventuelles dues à une conjonctivite ?

Rassurez-vous d’emblée, dans la grande majorité des cas, les conjonctivites, notamment virales, n’ont aucun caractère de gravité et disparaissent en quelques jours seulement.
Si l’infection touche les deux yeux, ne pas oublier d’utiliser un collyre par oeil afin d’éviter toute contamination.
Par contre, une conjonctivite non traitée peut entraîner de sérieux risques de complications :

  • la kérato-conjonctivite : une conjonctivite peut s’aggraver et s’accompagner d’une atteinte de la cornée pouvant affecter la vision, on évoque alors la kérato-conjonctivite. La kératite est une atteinte de la cornée induisant une baisse de la vision ainsi que des douleurs violentes pouvant être aggravées à la lumière. Cette pathologie nécessite une consultation rapide chez un ophtalmologiste, car elle peut engendrer des troubles de la vision. En fait, la kérato-conjonctivite est l’association d’une conjonctivite et d’une kératite. Provoquée par les pollens, elle survient généralement au printemps lorsque les graines sont disséminées, bien que pouvant également s’observer à d’autres saisons.
  • la blépharo-conjonctivite : la blépharo-conjonctivite allergique associe une blépharite d’origine allergique à une conjonctivite allergique, ce qui a pour conséquence une inflammation de la peau des paupières. Notons également que la blépharo-conjonctivite se complique souvent d’un herpès, d’une infection due à un staphylocoque et peut même parfois engendrer une cataracte.

Conseils aux porteurs de lentilles de contact

En cas de mauvais entretien ou portées dans des lieux sales et poussiéreux, les lentilles de contact peuvent devenir une source d’irritation et de conjonctivite.
Donc en cas de conjonctivite, il est sage de délaisser vos lentilles de contact quelques jours et d’adopter vos lunettes de vue jusqu’à la guérison complète.
Désinfecter bien vos lentilles rigides avant de les porter à nouveau et utilisez une nouvelle paire de lentilles si elles sont jetables.
Même le boîtier de protection de vos lentilles devra être nettoyé régulièrement avec le liquide de conservation.
Par contre, ne nettoyez pas vos lentilles avec de l’eau du robinet et ne les portez pas lorsque vous chantez sous votre douche ou que vous alignez les longueurs à la piscine.
Dans tous les cas, et ce n’est pas le conseil le plus aisé à respecter, ne vous frottez pas les yeux, vous pourriez aggraver l’inflammation et de surcroît, contaminer vos proches.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Vote comptabilisé : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à l'évaluer

Catégories

août 2021
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031