Accueil » Champ visuel
Fiches Examen

Champ visuel

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Le champ visuel ou périmètrie correspond à l’espace environnant perçu par l’oeil lorsque ce dernier immobile fixe droit devant.
L’examen du champ visuel permet de cartographier cet espace et de localiser une anomalie dans l’aperçu du message visuel, qu’elle soit située sur le plan rétinien ou au niveau du nerf optique pendant la transmission de l’information.
On distingue deux types de champ visuel :
Le champ visuel statique est le plus souvent utilisé et permet de suivre l’évolution de pathologies comme le glaucome et les affections rétiniennes centrales.
Le champ visuel dynamique est moins fréquemment utilisé car plutôt destiné à la recherche de pathologies neurologiques ou à la détermination des zones non atteintes par des maladies rétiniennes centrales comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).
Le champ visuel d’un seul oeil est de 120° alors que le champ binoculaire s’étend lui sur 180°. L’examen du champ visuel peut potentiellement présenter des zones au sein desquelles la sensibilité est moindre, voir nulle, on parle alors de lacunes ou de scotomes. Les scotomes sont représentés par des points noirs sur le relevé de champ visuel. La tâche de Mariotte correspond à la partie de la rétine dépourvue de cellules photoréceptrices où s’insère le nerf optique. Cette zone est située sur le côté externe du champ visuel et représentée par une tâche noire.

INDICATIONS

Cet examen est incontournable pour l’exploration de la vision périphérique, zone de vision atteinte dans certaines pathologies alors que la vision centrale est préservée.
Une personne concernée peut ne ressentir aucun symptôme alors qu’une atteinte significative peut être présente. C’est notamment le cas du glaucome qui n’altère la vision centrale que très tardivement.
Le suivi d’un glaucome implique donc un suivi régulier du champ visuel.

DEROULEMENT DE L’EXAMEN

Réalisé par un orthoptiste, le champ visuel s’effectue un oeil après l’autre et totalise une durée d’environ 5 à 10 minutes par oeil sans dilatation pupillaire. Assis derrière une coupole comportant une correction optique similaire à celle de vos lunettes, un oeil sera masqué alors que l’autre devra resté fixé sur un point lumineux au centre de la coupole éclairée. Des points de taille et de luminosité variables sont représentés dans les différentes zones de la coupole afin d’évaluer le champ visuel perçu. Lorsque vous voyez un point sur le côté, tout en conservant votre fixation centrale, vous devrez le signaler en appuyant sur un bouton.
Durant l’examen vous pouvez cligner naturellement des yeux ce qui évitera un larmoiement susceptible d’introduire des erreurs.
En cas de gêne ou de fatigue, il est également possible de demander à l’opérateur de faire une courte pause mais sans bouger le visage.
Une attention soutenue étant demandée au patient, il sera parfois nécessaire de réaliser un second examen avant de conclure à une quelconque anomalie.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Vote comptabilisé : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à l'évaluer

Catégories

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930