Accueil » Amblyopie ou « oeil paresseux »
Défauts visuels

Amblyopie ou « oeil paresseux »

L’amblyopie est liée à une anomalie de développement de la vision caractérisée, le plus souvent, par une déficience visuelle unilatérale touchant les jeunes enfants. Fréquemment appelé « oeil paresseux », un oeil amblyope transmet des images qui ne sont pas prises en compte par notre cerveau ce qui induit une perte progressive de la vision. Première cause de la diminution de la vue chez l’enfant et difficile à traiter concernant l’adulte, l’amblyopie revêt différentes formes et requiert un dépistage précoce.
monoeil.fr fait le point pour vous sur ses causes, son diagnostic ainsi que sur les solutions et les traitements relatifs à cette pathologie.

Quelles sont les causes de l’amblyopie ?

Trois causes majeures distinctes sont identifiées :

  • En cas de strabisme : les axes visuels des deux yeux ne sont pas parallèles ce qui peut engendrer une vision double. Afin d’éviter ce phénomène, le cortex visuel peut limiter ou supprimer l’image renvoyée par l’un des deux yeux.
  • En cas de troubles de la réfraction (myopie, hypermétropie, astigmatisme) comportant une différence entre les deux yeux. En effet, l’oeil qui présente un besoin majoré de correction aura tendance à se reposer davantage sur l’oeil le plus performant.
  • En cas d’obstacle sur l’axe visuel entre la surface de l’oeil et la rétine, par exemple en présence d’une cataracte ou d’une paupière tombante.

Comment diagnostique t-on l’amblyopie ?

Le diagnostic et la prise en charge de l’amblyopie sont urgents et à mettre en place le plus précocement possible car chez l’adulte sa prise en charge est beaucoup plus délicate.
Le dépistage de l’amblyopie repose tout simplement sur des tests d’acuité visuelle voire, pour les très jeunes enfants, sur l’analyse des réflexes pupillaires, ceux-ci pouvant être effectués par photodépistage en ayant recours à une caméra.
C’est généralement durant le développement visuel de l’enfant que se développe l’amblyopie, fréquemment avant l’âge de deux ans. Selon les chiffres connus, on estime le nombre d’enfants amblyopes à environ 2 ou 3%. Cette déficience visuelle peut être corrigée si elle est détectée suffisamment tôt, on cite souvent l’âge de 7 ou 8 ans, âge au-delà duquel, l’amblyopie devient, en général, définitive.


L’amblyopie est caractérisée par différents critères monoculaires étudiés par comparaison d’un oeil à l’autre :

  • une atteinte sélective de la vision des formes,
  • une certaine lenteur visuelle ou latence de perception,
  • une variation de l’acuité visuelle en fonction de la distance,
  • une vision déformée d’objets, de lettres, une difficulté à estimer la distance entre deux objets.

L’entretien oral avec l’ophtalmologiste permettra également de rechercher des causes de l’amblyopie, comme par exemple des antécédents familiaux de strabismes, de fortes amétropies, de cataractes ou de glaucomes congénitaux…

Les différentes formes d’amblyopie

  • L’amblyopie relative correspond à la différence de mesure de l’acuité visuelle d’un oeil par rapport à l’autre. Ainsi l’amblyopie est-elle réputée :
    • légère pour une différence comprise entre 2 et 3 lignes en acuité visuelle logarithmique,
    • moyenne lorsque la différence est comprise entre 4 et 10 lignes,
    • profonde pour une différence supérieure ou égale à 11 lignes.
  • L’amblyopie absolue correspond à l’acuité visuelle monoculaire comportant là aussi 3 niveaux :
    • l’amblyopie légère si l’acuité visuelle est comprise entre 4/10ème et 6,6/10ème,
    • l’amblyopie moyenne si elle est comprise entre 2/10ème et 3/10ème,
    • l’amblyopie profonde pour une acuité visuelle inférieure ou égale à 1/10ème.

D’autres formes d’amblyopie peuvent-être distinguées :

  • L’amblyopie fonctionnelle est la forme la plus fréquente, elle est constituée par un défaut visuel durant l’enfance.
  • L’amblyopie organique revêt une forme plus rare provoquée par une anomalie du globe oculaire.
  • L’amblyopie congénitale apparaît pour sa part dès la naissance.
  • L’amblyopie bilatérale affecte les deux yeux et se traduit par une diminution de l’acuité visuelle des deux yeux.
  • L’amblyopie strabique est une amblyopie de l’oeil associée à un strabisme.

Quels sont les symptômes de l’amblyopie ?

L’amblyopie se manifestant durant les premiers mois d’existence du nouveau-né, les symptômes sont complexes à mettre en évidence. Néanmoins, le strabisme qui est étroitement lié à l’amblyopie peut être un indicateur. Pour quelle raison ?
Un strabisme peut générer une vision double et c’est précisément pour cela que le cerveau va volontairement faire l’impasse sur l’image d’un oeil, temporairement dans un premier temps, puis définitivement ensuite. Précisons qu’environ un strabisme sur deux est lié à une amblyopie.


D’autres signes peuvent être relevés chez l’enfant en fonction de son âge :

  • Chez le jeune enfant :
    • l’enfant plisse les yeux ou se cache un oeil,
    • l’enfant a les yeux qui regardent dans des directions différentes.
  • Chez l’enfant un peu plus âgé :
    • l’enfant peut se plaindre de troubles visuels comme une vision floue des objets proches.
  • Chez l’adolescent et l’adulte :
    • dans les deux cas et le plus fréquemment, l’amblyopie est détectée lorsqu’on constate une perte unilatérale de la vision.

Traitement et prise en charge de l’amblyopie

Le traitement de référence de l’amblyopie consiste à stimuler le fonctionnement de l’oeil dit « paresseux » par le cerveau. Pour ce faire différentes solutions se présentent :

  • Occlusion de l’oeil dominant donc l’oeil non amblyope, par l’application d’un cache occultant ou de gouttes oculaires interdisant l’usage de l’oeil non atteint ce qui aura pour conséquence de faire travailler l’oeil « paresseux ».
  • Traitement éventuel du strabisme si tel est le cas.
  • Opération de la cataracte si besoin.
  • Port de lunettes ou de lentilles de contact.

Conclusion :

Si la prévention de l’amblyopie n’est pas possible, un dépistage précoce et régulier chez l’enfant permettra son traitement et évitera ainsi les complications auxquelles l’adulte peut être confronté.
Il est donc essentiel de respecter les visites de votre enfant chez l’ophtalmologiste de façon régulière.

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Vote comptabilisé : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à l'évaluer

Catégories

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Les mieux notés :