Accueil » 50% de l’humanité sera myope en 2050 !
Particularité

50% de l’humanité sera myope en 2050 !

Les chiffres le prouvent, nous assistons depuis quelques années à une très forte augmentation du nombre d’individus atteints de myopie. Une hausse si conséquente que l’on est en droit de s’interroger sur la réalité d’une véritable épidémie mondiale. Sur quels chiffres reposent ce constat, quelles sont les causes de cet accroissement considérable et quelles pourraient en être les conséquences ? Nous faisons le point sur ce problème majeur de santé publique.

Qu’est-ce que la myopie ?

Se développant généralement durant l’enfance ou l’adolescence, la myopie est caractérisée par une modification de la forme de l’oeil qui a tendance à s’allonger, à s’ovaliser. Ainsi du fait de cette déformation, la rétine se trouve trop éloignée du segment antérieur de l’oeil, entraînant une vision floue de loin puisque le cristallin n’est plus en mesure de compenser.
La myopie n’est pas grave en soi, mais lorsqu’elle dépasse -5 ou -6 dioptries, la pathologie peut devenir plus sévère. Ce trouble visuel, qui évolue généralement de -0,5 dioptrie par an jusqu’à la fin de la croissance, se corrige aisément par le port de lunettes, de lentilles correctrices ou en faisant appel à la chirurgie réfractive.

La myopie en quelques chiffres

Des chercheurs australiens et singapouriens, s’intéressant aux prévisions de myopie pour 2050, ont passé en revue l’ensemble des données publiées depuis 1995, incluant près de 150 études et regroupant plus de 2 millions de personnes. Au tournant du 21ème siècle, en l’an 2000, on dénombrait dans le monde 1,4 milliard de myopes, soit quasiment 23% de la population mondiale dont 163 millions atteint d’une forte myopie. Les prévisions futures sont alarmantes puisque les chercheurs estiment qu’en 2050 le nombre d’individus myopes atteindra 4,8 milliards de personnes, soit quasiment 50% de la population mondiale dont 938 millions seront fortement touchés. Si le pourcentage mondial de personnes atteintes va doubler, le nombre de myopes concernés par une forme sévère sera quant à lui multiplié par 5 !
De leur côté, les membres du département d’ophtalmologie du « King’s college London » ont réalisé une étude systémique regroupant 15 études portant sur plus de 60 000 personnes. Après analyse des données, il en résulte que près de 25% de la population européenne est myope, ce pourcentage pouvant même doubler si l’on considère uniquement la tranche d’âge 25-29 ans.
Les chiffres relevés ainsi que les projections effectuées démontrent le fléau que pourrait représenter la myopie dans les prochaines décennies engendrant une augmentation très significative des pathologies cécitantes.

La myopie, facteur aggravant des maladies oculaires

Trouble fréquent de la vision, la myopie peut potentiellement augmenter de façon importante le risque de pathologies oculaires graves telles que le glaucome, la dégénérescence musculaire liée à l’âge (DMLA) ou encore le décollement de la rétine.
Le point commun de ces affections ? Toutes peuvent entraîner une perte partielle ou totale de la vue, raison pour laquelle nous parlions en introduction de cet article de problème majeur de santé publique. Ainsi sur un laps de temps de 50 ans, entre l’an 2000 et l’an 2050, le risque de cécité engendré par la myopie sera multiplié par 7, devenant, de fait, la cause principale de la perte de la vue.

Quelles sont les causes de cette augmentation vertigineuse ?

Si les prédispositions génétiques peuvent jouer un rôle dans cet accroissement du nombre de personnes atteintes, elles ne peuvent à elles seules et sur un laps de temps aussi court expliquer l’intégralité du phénomène observé.
Selon les chercheurs, l’explication la plus rationnelle repose sur une modification de facteurs environnementaux, en pointant principalement du doigt la hausse très importante du temps passé devant les écrans (ordinateurs, tablettes, téléphones, consoles de jeux…). Si l’on se réfère à l’étude anglaise précédemment citée, une corrélation très significative a pu être établie entre le niveau d’étude des étudiants et la myopie dont ils étaient atteints. Ainsi les étudiants ayant suivi des études supérieures présentaient des niveaux de myopie deux fois plus important que ceux ayant stoppé leurs cursus scolaire avant le Bac. Si cette hypothèse semble en parfaite adéquation avec l’évolution de nos modes de vie, elle ne peut cependant justifier à elle seule l’augmentation de la myopie, notamment chez les enfants, toutes les études réalisées portant uniquement sur des adultes.
De nouvelles recherches seront nécessaires pour mieux comprendre les raisons de cette forte augmentation, qui plus est, au niveau mondial. Les systèmes de santé mis en place à travers les différents pays de la planète vont devoir s’adapter à cette évolution rapide et tenter de trouver des traitements pouvant prévenir les formes graves de ce trouble visuel. Cela passera certainement par un dépistage fréquent des enfants et autres personnes à risque, tout en réduisant le temps passé devant les écrans qui désormais régissent nos vies…

Cet article vous a-t-il plu ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne : 0 / 5. Vote comptabilisé : 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à l'évaluer

Catégories

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Les mieux notés :